LA COMPAGNIE DES METAMORPHOSES

" FACETTES ET FACETIES "



SAMEDI 21 SEPTEMBRE 21H

LA COMPAGNIE DES METAMORPHOSES

" FACETTES ET FACETIES "

4 comédies de René de Obaldia

mise en scène : Jean-Denis Vivien 

 

 

« Jongleur de mots», René de Obaldia écrit des pièces de théâtre, des impromptus qui sont tous empreints d'humour fantastique, de fantaisie et d'imagination.
« On y parle l'obaldien vernaculaire, c'est une langue verte, savante et bien pendue qui se décline en alexandrins, calembours et parodies. On y tient que l'absurde est plus sérieux que la raison. On y pratique un doux anarchisme.» 
René de Obaldia est le doyen d'âge de l'Académie française puisqui'il fêtera ses 101 ans en octobre de cette année.

A propos de ces quatre courtes pièces :

1. Edouard et Aggrippine : 
Agrippine, réactionnaire, hargneuse et aigrie, est au lit avec son mari, Edouard, excédé, fasciné par la psychanalyse et la philosophie. Dans lʼappartement dʼà côté, un nourrisson pleure : cʼest du pain béni pour aiguiser lʼintarissable langue de vipère dʼAgrippine et accabler son mari épuisé par ce flot de bêtise quand survient un cambrioleur.
Distribution :
Agrippine----------- : Claudine Lange
Edouard------------- : Francis Caen

2. À Bâtons Rompus.
Nadège, en vacance au Pérou au bord du lac Titicaca et Véronique, faisant des courses à Paris, rue des Martyrs armées de leurs téléphones portables, entament une longue conversation dérisoire: leurs amours, leurs fringues, les grands sujet de société...
Distribution :
Nadège-------------- : Stéphanie Gazagne
Véronique-----------: Emma Capella

3. Le Grand Vizir : 
Arthur, le Roi , et Ernest son bouffon Hormone, répètent un bout de spectacle. En pleine improvisation Ernest sort majestueusement de sa poche la lettre de capitulation du Grand vizir. Horreur ! Il s’agit d’une lettre d’amour qu'Hortense, la femme d’Arthur lui a envoyée ! Qui aime qui? Qui trompe qui ? Délire et miséricorde, fou rire et confusion....
Distribution :
Le Roi------------: Nicolas Olivier
Hormone-------: Jacky Mellano
Hortense ------: Catherine de Framond

4. Le Défunt : 
Julie, jeune éplorée, pleure Victor, en compagnie de Mme de Crampon sa grande amie. Le beau Victor se révèlera être un monstre « qui aimait tant les oiseaux ».
Dialogue délirant entre l'horreur, le burlesque et la dérision. Vrai ou faux ?
Distribution :
Mme de Crampon : Claudine Lange
Julie ----------------------: Chantal Piscaglia

ENTREE : 25E (avec une consommation )


OU PAR TELEPHONE : 04 92 18 04 18