SAMEDI 2 JUIN  21H




SAMEDI 2 JUIN 21H

JIMMY BOCK

" La seule histoire vraie de l’histoire du rock’ n roll "

 

Au début des années soixante, à l'âge de seize ans, il fait ses premières armes en jouant du piano dans les clubs américains en Allemagne. C'est là qu'il se fait un nom et rencontre toutes les grandes Stars du Rock' n Roll : Fats Domino, Little Richard, et ... Chuck Berry avec qui il va jouer maintes fois, jusqu'en 2004 au Festival Jazz à Vienne, au Festival Jazz à Juan et pour les 50 ans du Rock’ n Roll au Sporting Club de Monte Carlo.

Jimmy Bock semble tout droit sorti des années soixante et il en revient toujours

nous raconter en musique : " La seule histoire vraie de l’histoire du rock’ n roll "

Avec Gene Vincent, Eddie Cochran ou Fats Domino, Jimmy Bock refait

la route du rock, de New Orleans à Kansas City en passant par Memphis

Tennessee, avec sa voix rocailleuse et son accent américain qui feraient

presque oublier ses origines alsaciennes.

Entre quelques anecdotes sur le « One Million Dollar Quartet » avec Elvis

Presley, et les aventures de Little Richard, le chanteur réserve un sort tout

particulier à Chuck Berry, qu’il a souvent accompagné au piano.

Pas question pour autant de se prendre au sérieux : Jimmy Bock prend des

chemins de traverse toujours sur le ton de la plaisanterie et le public se prend

au jeu, s’enflamme, scande les paroles de Tutti Frutti, chante avec lui le

malicieux My ding-a-ling, s’essaie aux « hurlements des coyotes » sur

Great Pretender.

Cinquante ans après, la plaisanterie est sans doute la seule histoire vraie de

l’histoire du Rock’ n roll.